Éthique chrétienne et vie économique

Le 11 mai 2019, le centre culturel Garnelles avait la joie de recevoir Monsieur le professeur Wim Decock. Professeur de droit à l’Université catholique de Leuven et à l’université de Liège, il s’est spécialisé dans l’histoire du droit des contrats, en observant leur reformulation par la théologie morale.

Wim Decock a notamment répondu aux questions suivantes : la réconciliation entre vie active et vie contemplative peut-elle réussir ? Existe-t-il une éthique chrétienne de la vie économique ? L’homme d’affaires catholique est-il freiné dans ses ambitions par son désir de gagner la vie éternelle ? Sous un angle historique, en s’inspirant de la riche œuvre de Léonard Lessius (1554-1623).

Les historiens de la théologie, du droit et de l’économie sont unanimes à faire l’éloge de la puissance intellectuelle de ce père jésuite, passeur des savoirs de l’École de Salamanque dans les Pays-Bas méridionaux. À une époque où transactions commerciales et bancaires florissaient à une échelle mondiale suite à la découverte des Amériques et de l’Asie orientale, ses conseils furent très recherchés tant par les maîtres spirituels (par ex. St François de Sales) que par les élites politique et économique (par ex. les archiducs Albert et Isabelle et les hommes d’affaires fréquentant la Bourse d’Anvers).
En accordant une valeur fondamentale à la notion de « mérite », tant sur le plan économique que spirituel, Lessius a mis tout en œuvre pour orienter et soulager les consciences des fidèles chrétiens engagés dans la vie active.

Nous remercions chaleureusement le professeur d’avoir accepté de se joindre à nous le temps de la récollection.

PNG