Séjours

  • L’UNIV

    L’UNIV est un congrès universitaire international qui se déroule chaque année à Rome pendant la Semaine Sainte. Des milliers de jeunes du monde entier se réunissent pour échanger leurs idées sur un aspect particulier de notre société contemporaine, qui constitue le thème de la rencontre. Ce grand rassemblement étudiant donne l’occasion aux participants d’ouvrir leurs horizons, de partager leurs opinions, et de réfléchir aux problèmes les plus importants qui touchent la jeunesse et la société d’aujourd’hui.

    L’étude et le travail professionnel sont les principaux sujets d’intérêt de l’UNIV. Par diverses activités – conférences, ateliers, projets sociaux, concours cinématographiques, etc. – les étudiants prennent mieux conscience de leur importance dans la vie sociale. Le travail devient pour eux une occasion de grandir personnellement et de développer leurs capacités, tout en leur permettant de servir les autres et la société en laissant l’empreinte irremplaçable de sa contribution personnelle.

    En plus du congrès universitaire, beaucoup d’autres activités sont organisées pour le groupe de Garnelles : une audience avec le Pape, la participation aux offices de la Semaine Sainte dans les basiliques de Rome, des réunions informelles avec des étudiants de tous les continents, ainsi que de nombreuses visites culturelles où ils peuvent découvrir la Ville éternelle !


    Les universités d’été

    Les universités d’été de Garnelles s’adressent à des étudiants de tous horizons souhaitant consacrer une semaine à réfléchir et se former sur des questions ciblées de sciences sociales et de théologie morale. Chacun peut ainsi approfondir ses engagements dans la société en tant que catholique cohérent avec sa foi.

    Les intervenants sont des spécialistes de leur domaine ayant acquis une reconnaissance universitaire : en philosophie, en économie, en physique, en histoire, etc. Ce sont aussi des chrétiens qui s’efforcent d’allier la pratique de leur foi à une grande rigueur scientifique dans leur discipline.

    Sur une semaine, les universités proposent en général deux cours : le premier plus spéculatif et le second tourné vers l’action. Ces cours sont davantage que des conférences, car ils engagent les participants à se poser des questions et à réfléchir à leur responsabilité de chrétien au sein du milieu où ils évoluent, dans une grande école, à l’université, ou en entreprise.


    L’opération « Village d’enfants » en Lettonie

    Dans le cadre d’une initiative du Club Fennecs, une douzaine d’étudiants de Garnelles partent chaque année travailler comme bénévoles dans l’orphelinat de Grasi, petite ville de Lettonie située à 200 km de Riga, la capitale. Le village d’enfants de Grasi accueille une trentaine de pensionnaires âgés de 2 à 17 ans, orphelins ou issus de milieux très défavorisés. Arrachés à la rue, à l’alcool ou à diverses maltraitances, ils y réapprennent à vivre.

    Le village est composé de petites maisons chaleureuses qui favorisent une atmosphère familiale déterminante pour l’épanouissement des enfants. Ceux-ci sont scolarisés dans les écoles de la région, où, outre l’instruction élémentaire qu’ils y reçoivent, ils développent des contacts humains indispensables à leur développement. L’orphelinat dispose aussi d’une école d’hôtellerie et d’une ferme professionnelle dans lesquelles les enfants peuvent apprendre un métier.

    Les volontaires de Garnelles viennent prêter main forte à l’orphelinat pour entreprendre des travaux d’entretien et de construction indispensables à son développement. Les tâches réalisées les années précédentes ont été notamment :
    - la rénovation d’une clôture pour les daims qui sont élevés dans la ferme ;
    - la construction d’une rampe de skate-board nécessitant des travaux de terrassement ;
    - la collecte de bois de chauffage pour l’hiver.

    Comme ils le reconnaissent eux-mêmes, les étudiants bénévoles reçoivent à Grasi beaucoup plus qu’ils n’apportent. Le contact des orphelins les a aidés à se rendre compte de tout ce qu’ils ont reçu et les a poussés à devenir plus solidaires, plus attentifs aux autres.